KEZAKO

Le but du Novembre libertaire est de donner une visibilité aux idées et aux pratiques libertaires afin de déconstruire les stéréotypes qui les caricaturent trop souvent et de donner à voir à tout un-e chacun-e, que l’anarchisme s’ancre vigoureusement dans l’actualité critique de notre monde.

Non, la résignation n’est pas notre horizon.

Non, la culture du pouvoir, de la méritocratie, du capitalisme, du patriarcat, du nationalisme ne formeront jamais notre horizon.

L’entrée de l’état d’urgence dans le droit commun, n’est que le signe d’un État toujours aussi prédateur, qui traque et qui tue à petit feu toutes les formes de pensée et d’action insurgées. Il tue ou maltraite des femmes, des hommes, des trans, des jeunes ou plus tout à fait, des immigré-es, des pauvres, des « fainéants », des « riens »- nous, toi, moi.

Oui, nous sommes en conflit. Nous nous mobilisons contre les régressions sociales qui surgissent de toutes parts, contre « les Lois Travaille ! », et toutes les ordonnances autoritaires. Nos mobilisations sont imprévisibles : elles prendront tour à tour des formes différentes selon le vécu de chacun-e d’entre nous, nos lieux de travail et de vie.

Nos cultures libertaires offrent des outils et des armes pour réfléchir et agir autrement, pour déconstruire les morales et les injonctions économiques autoritaires et verticales, celles de l’économie capitaliste-productiviste. Ces outils, à la disposition de tout un-e chacun-e et mis en pratiques ici et maintenant visent l’émancipation individuelle et collective et la critique des injustices et des institutions politiques et sociales répressives.

Depuis plusieurs années, les libertaires de Lyon proposent d’occuper, pendant le mois de novembre, tous les espaces possibles et inimaginables afin de présenter ces outils. Des livres, des débats, des concerts, du théâtre, de la poésie, de la bouffe, des rencontres, des poèmes – mille (et 1) manières de se retrouver et de se disperser, pour rêver-parler-organiser une société dont l’horizon sera peint des couleurs de l’anarchisme sont au programme. Nous nous installons partout.

 

Le programme

Prochains Évènements

Navigation par Calendrier mensuel

lundi mardi mercredi jeudi vendredi samedi dimanche
30
31
1
2

Bistrot de la Caisse de solidarité

3

Soirée de rencontre et discussion avec « Indice », un collectif d’infokiosque lyonnais qui écrit, édite et diffuse des brochures politiques.

4

Les squats : projection du film de Yannick Gallepie « À la hauteur de nos désirs » suivi d’un débat.

soirée d’ouverture

5
6
7

Conférence gesticulée suivie d’une discussions libres sur les différentes manières de vivre la ville.

8

Soirée sur Bure

9
10

La Révolution Russe, du côté des anarchistes

11

Journée contre les extrêmes droites en Europe

« La liberté s’acquiert par la lutte. (Où sont les pierres ?) Exposition du Foutou’art du 11 au 25 novembre.

12
13

soirée chorale libertaire

«en pente douce» apéro-poétique

14

Municipalités « différentes » (Saillans, Grenoble, Madrid et Barcelone) et questions de démocratie directe

15
16

Syndicalisme révolutionnaire

Soirée contre L’ A45

17

Meuf-in Stage #15 : Carte blanche aux Punks

E.V.A. Naissance et déclin d’une expérience d’écovillage après le séisme de L’Aquila (Italie) 2009.

18

Présentation des éditions des Mondes à faire suivie d’une Rencontre avec Samir Boumediene auteur de La Colonisation du savoir. Une histoire des plantes médicinales du « Nouveau Monde » (1492-1750)

19

les lascars LEP

20
21
22

Théâtre forum sur la domination masculine : Et si c’était nous ?

Demain on loge gratis ! Inventons une nouvelle forme d’habitat coopératif : La Coopérative Immobilière.

23
24

Présentation nouveau livre de Claire Auzias: Trimards – «  Pègre  » et mauvais garçons de Mai 68, édité par l’Atelier de création libertaire

L’espéranto : une langue libertaire ?

25

Présentation en chansons de la réédition de la biographie de Colette Magny : « CITOYENNE-BLUES »

Projection de « Ni dieu ni maître, une histoire de l’anarchisme » de Tancrède Ramonet. Livre 1

26

Projection D’égal à égales

27

Projection de « Ni dieu ni maître, une histoire de l’anarchisme » de Tancrède Ramonet. Livre 2

28
29

Rencontre entre les éditrices de la revue « Panthère Première », celles du fanzine « Nos corps à nous » et les organisatrices du CDI. Présentation croisée suivie d’une projection-discussion du documentaire Regarde elle a les yeux grand ouverts

30
1

Inauguration de l’expo-photo : Portraits de syndicalistes du nettoyage.

2

soirée de clôture

3
+ Exporter les évènements